Livraison gratuite pour les achats de 50$ et plus - Délai de livraison actuel: 7 jours

Le 24H Tremblant par Marco de l'équipe Attache ta tuque

Publié par le

 

3, 2, 1….TERMINÉ! C’est dimanche midi, gros soleil au pied des pentes du Mont-Tremblant, tout le monde a un gros sourire sur le visage et le chrono du 24H de Tremblant vient de tomber à zéro. Les 197 équipes viennent de compléter leur engagement à skier pendant une journée complète et le compteur des dons amassés montre plus de 2 500 000$. Les enfants parrainés qui sont atteints d’une maladie ou en rémission sont sur la scène, débordant de joie malgré leur condition. Wow! C’est notre quatrième année et on ne se tanne jamais de ce moment magique. Mais le 24H de Tremblant ce n’est pas seulement d’amasser des dons et de skier, c’est un week-end entre amis à rire, faire le party, se taper sur les nerfs, s’encourager et surtout à s’apprécier. Voici un p’tit résumé de toute la préparation et du déroulement du week-end pour l’équipe la plus nice du 24H : Attache ta tuque!

 C’est qui ça Attache ta tuque!?

En 2012, 8 amis décident de se monter une équipe pour participer à l’événement. Dans un «brainstorm» d’enfer et parce qu’une des membres adore tricoter des tuques (je vous laisse deviner qui), l’équipe décide de s’appeler Attache ta tuque! Lors de l’événement, on peut facilement nous remarquer avec nos tuques agencées (gracieuseté de Gibou, bien sûr). En 2015, l’équipe compte maintenant 8 skieurs, 1 planchiste et 6 supporteurs dans le but d’amasser le plus de dons possible. Bien hâte de voir 2016!

Préparation

L’organisation du 24h de Tremblant demande un minimum de 300$/participant à remettre en dons aux différents bénéficiaires. On ne se le cachera pas, dans notre cas la plupart des dons se font dans les deux mois précédant l’événement (Octobre-Novembre). C’est donc vers la fin de l’été que l’équipe se rencontre pour discuter de notre meilleur moyen de financement : Le Party Attache ta tuque! Maintenant devenu légendaire, le party de financement nous permet de donner encore plus à la cause. Cette année, c’est le 16 octobre que s’est déroulé l’événement. C’est encore une réussite avec plus de 150 personnes qui se sont déplacées et plus de 3575$ en dons pour notre équipe. C’est une bonne base, mais c’est pas assez! C’est maintenant au tour de chacun des membres de l’équipe de solliciter famille, amis, collègues et j’en passe, de donner généreusement pour la cause. Il s’installe une espèce de saine compétition entre nous à savoir qui va gagner la course aux dons (BTW je suis très fier, j’ai fini 2ième cette année).

Le 24H : Vendredi festif

Aaahh le fameux vendredi. TGIF. Toute la semaine on se morfond au boulot jusqu’à ce que vendredi arrive pour finalement prendre la 15 Nord, la 117, Montée Ryan et on est finalement rendu à la montagne. Le vendredi est assez festif. Notre équipe loue toujours le même condo sympathique depuis 3 ans, downtown Tremblant, que nous aimons bien appeler le Quartier Général (en tout cas, moi je l’appelle de même). C’est un grand condo avec 2 chambres et cuisine, salon et salle à manger à aire ouverte. Quand t’es quinze dans un condo qui a 2 lits + un divan-lit, ça rapproche le monde mettons. Donc on est vendredi, l’équipe arrive petit peu par petit peu, on est tous bien contents de se voir. C’est ensuite l’heure de cirer les skis avec une petite bière à la main et on prépare le souper d’équipe. Après avoir bien mangé et bu quelques boissons, on se dirige tranquillement vers le P’tit Caribou, bar très connu des gens qui fréquentent Tremblant. Après quelques dance moves douteux et des tournées de Jägermeister, on se retrouve tous (ou presque) au condo pour une courte nuit de sommeil.

 Le 24H : Les choses se passent

On est déjà rendu samedi matin 9h00, c’est l’heure de se lever. Le réveil un peu éméché fait parti de la tradition pour Attache ta tuque! Mais bon, on deal avec. Le déjeuner d’équipe est servi au palais des congrès de Tremblant, parfait pour se refaire des forces et discuter des derniers points importants. Cette année le sujet intéressant est de savoir qui va faire la course du départ du bas du village jusqu’aux pentes (thanks Deguise). On retourne au condo où on met de la musique et on prime notre coureur, tout le monde a bien hâte que ça parte. Tout le village est réuni aux abords de la course pour encourager les coureurs. 12h00 sonne, c’est un départ! Les 197 équipes accourent jusqu’au bas de la montagne, prennent leurs skis et leurs planches en passant et montent dans la gondole. C’est à partir de ce moment là qu’on commence tous à avoir des horaires différents selon nos shifts.

On a décidé de séparer le 24h en 3 plages par personne, qu’on a fait tiré au hasard la veille. Donc pendant que certains skient et que d’autres doivent dormir pour être en forme, le reste de l’équipe est aux bas des pentes pour encourager et s’occuper des changements de skieur. L’ambiance à cet endroit est assez bien : musique, animation, shows et il y a même des feux pour se réchauffer. Dame nature n’a pas été bin smath avec nous côté météo, mais la station a tout de même réussi à bien enneiger la piste qu’on utilise pour l’événement. C’est juste qu’un moment donné quand tous ces gens passent au même endroit il commence à se forme des bosses et la glace est aussi présente. C’est probablement la pire année côté conditions de ski, je me suis malheureusement blessé pendant ma deuxième descente seulement. Arrivent maintenant les horaires de nuit où tu te demandes parfois « Quessé que je fais là en train de skier à 4h00 AM? », mais tu te rappelles que c’est pour une bonne cause. Quand le soleil se lève, tout le monde a comme un regain de vie et on voit tranquillement la fin.

Toute l’équipe se réunit vers 11h30 pour accueillir les derniers skieurs et pour faire le décompte final. Pour une dernière fois avant l’an prochain nous sommes tous réunis avec notre tuque Gibou en scandant : « Attache ta tuque! Attache ta tuque! Attache ta tuque! ». On se saute dans les bras et on reprend notre souffle parce que ça fait 24H qu’on fait du ski, du snow, qu’on fait le party, qu’on court à gauche et à droite pour être sûr que tout est OK et qu’on encourage notre équipe. On s’en va prendre une dernière bière bien méritée, on pacte les bagages et on s’en retourne en ville. C’est la fin d’un autre week-end mémorable pour Attache ta tuque! . Est-ce qu’on se dit à l’année prochaine? Of course!

 

Marc-Olivier Gélinas

 

← Article précédent Article suivant →